Archéosite des Fieux

L'Archéosite des Fieux

Une plongée au cœur de la préhistoire.

Imaginez … une cavité calcaire dont la voûte s'est effondrée à l'aube de l'humanité.
Ce piège naturel a attiré les hommes pendant plus de 100.000 ans, ils y ont chassé les grands mammifères (mammouths, bisons) et s'y sont installés à l'abri des parois pour leurs activités quotidiennes de nomades.
Les fouilles archéologiques ont découvert une succession d'occupations humaines, de Neandertal à Cro-Magnon.

Venez découvrir l'Archéosite des Fieux, dans une architecture contemporaine intégrée à son environnement naturel. Plongez dans l'univers des hommes préhistoriques et initiez-vous aux techniques archéologiques.
Partez à la rencontre du sentier des dolmens et tumuli, en parcourant d'agréables chemins du causse.

Aujourd'hui sur l'Archéosite des Fieux...

Depuis quelques mois, la gestion de l'Archéosite des Fieux a été confié à l'association FLINT'S.

Depuis les vacances de Pâques, un aménagement conséquent favorise la découverte de ce site exceptionnel. Une visite guidée permet aux visiteurs d'apprécier la grande valeur historique de cette grotte ornée (non visitable) et de mesurer quel rôle elle a joué pour les hommes préhistoriques. Des panneaux, photos et moulages agrémentent les commentaires et chacun peut comprendre le travail accompli par les archéologues pendant les nombreuses campagnes de fouilles qui ont permis de mettre à jour différents niveaux avec pour chacun du matériel lithique, des ossements et différentes preuves de l'occupation du site des Fieux par les hommes préhistoriques depuis plus de 100 000 ans.

Un espace " préhistorique " aménagé à l'écart du bâtiment permet aux visiteurs (adultes et enfants) de participer à divers ateliers interactifs dans un décor rappelant un campement de chasseurs-cueilleurs des hommes de Cro-Magnon. Les visiteurs peuvent ainsi apprendre les gestes de nos lointains ancêtres et mieux appréhender ce que pouvait être leur vie quotidienne.

Depuis l'ouverture, le plaisir et la satisfaction des uns et des autres se mesure à travers les témoignages chaleureux recueillis dans le " Livre d'or ".

D'hier à aujourd'hui...

Le site des Fieux n'aurait peut-être jamais été mis au jour, sans la perspicacité de M. Caminade, agriculteur aux Fieux. En effet, soupçonnant qu'un simple terrier à renard pouvait cacher une cavité d'importance, il alerta les spéléologues de Bergerac, alors à la recherche d'un aven qui aurait permis d'accéder à la rivière souterraine de Padirac. C'est ainsi qu'en 1964 J. Lesur découvrit au bout d'une trentaine de mètres une grotte ornée.
Le site archéologique est repéré lors des travaux de dégagement de l'entrée de la grotte en 1966.
M. Champagne est nommé responsable des fouilles du site.

Le site archéologique des Fieux est inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques et la grotte ornée est classée monument historique en 1968.
Dès lors, des fouilles ont été programmées régulièrement En 1994, un partenariat avec le Mécénat technologique et scientifique d'E.D.F. a permis de nouvelles formes de prospection sur le site grâce à une technologie de pointe.

Le site est constitué de 2 locus (un locus est lieu de fouilles délimitant des zones d'occupation humaine) ; il s'agit d'une grotte-sanctuaire, d'un abri sous roche et d'un site de plein air, issu de l'effondrement d'une galerie karstique (karst = région calcaire modelée par l'érosion des eaux souterraines).
Les Fieux constituent un site extrêmement important par la succession chronologique des couches stratigraphiques ; dès le paléolithique ancien, il a connu une occupation humaine continue ou saisonnière.
Les cavités ont probablement joué un rôle de refuge temporaire. Le locus 1, qui est fosse naturelle, aurait pu servir de point de chasse des Néandertaliens au Paléolithique moyen (-80000 à - 50000).
Les études menées sur les nombreux restes fauniques issus des fouilles nous apprennent que ce trou servait de piège naturel pour les animaux : des restes de mammouth, bison, rhinocéros, renne, chamois, renard, loup…ont été mis au jour.

Les résultats des études environnementales en cours -archéozoologie,palynologie, anthracologie, tracéologie…-devraient permettre de mieux comprendre les modes de vie des hommes et l'origine d'une si grande continuité dans la fréquentation des Fieux. Ces disciplines sont essentielles pour l'archéologie car elles nous permettent de mieux appréhender l'environnement dans lequel les hommes du passé ont vécu, ainsi que les inter-relations créées entre l'homme et son milieu.

La grotte contient des gravures sur une des parois d'un bloc stalagmitique situé au milieu de la salle: bouquetins, profils d'un cheval et d'un mammouth , nombreuses cupules et incisions.
Des mains négatives rouges et une noire sont peintes, et dans le fond de la salle des bâtonnets et des ponctuations sont souvent groupés par trois.

Les travaux de M. Lorblanchet ont montré que l'ensemble pariétal est beaucoup plus complexe qu'on ne l'avait pensé jusque là (exemple des deux mains négatives entre les gravures). Selon M. Lorblanchet, il existe plusieurs phases dans l'art pariétal des Fieux, l'ensemble s'intégrant bien dans le premier groupe des grottes ornées quercinoises. Il apparaît que ce groupe est ancien. La datation au radiocarbone révèle son appartenance au Périgordien (-25000).

téléchargez le programme

Animations Estivales 2014

Copyright ((c)) 2018. Tous droits réservés. Réalisation : Mairie de Miers